FR
Marco der Pole
ul. Sarego 22/3
31-047 Kraków, Polen
tel: +48 12 430 21 17
e-mail: office@marcoderpole.com.pl
Conseils pour
le voyage en Pologne
Voyages culturels juifs

«Ma grand-mère Masza avait vingt petits fils et filles. L’autre grand-mère Hana en avait onze. Je suis le seul survécu parmi nous tous»

                                                                                                      Jacek Einser
L’inscription au Monument des Enfants – Victimes de l ‘Holocauste au cimètiere juif de Varsovie


Le ghetto de Varsovie

Voici l’inscription gravée sur les 22 obélisques qui marquents les lignes du ghetto de Varsovie (Monument des bords du ghetto):
"Suite à la décision des autorités allemandes, le ghetto a été coupée du reste de la ville le 16 Novembre 1940. Le terrain entouré par le mur comptait au début 307 hectares, puis il a été mis réduction successive. Janvier 1942, le terrain a été divisé en «grand» et «petit» ghetto. 360 000 Juifs de Varsovie et 90 000 d’autres provenance y ont été entassés. Près de 100 000 personnes sont mortes de faim. L'été 1942, les Allemands on déporté et assassiné dans les chambres à gaz de Treblinka environ 300 000 personnes.
Le 19 avril 1943 le ghetto de Varsovie se soulève. Les insurgés et civils périssent dans la bataille et dans le feu du ghetto enflammé jusqu’à la mi-mai. Nombreux survivants de l’insurrection ont été assassinés en novembre 1943 à Majdanek, Trawniki et Poniatów. Peu de combattants ont survécu".

Le Trajet du Martyre, de la Mémoire et de la Lutte des Juifs
Le trajet se compose de 22 formes de pierre commémorant les lieux, les événements et les gens liés au ghetto de Varsovie. Les principaux points du trajet sont le Monument des Héros du Ghetto, le monticule d’Anielewicz et la Statue Commémorative à Umschlagsplatz.

Monument des Héros du Ghetto est l'un des plus connu monument au monde commémorant la résistance juive. La partie centrale du monument est situé sur le côté ouest - un bas-relief en bronze représentant un groupe de combattants juifs. Les insurgés son présentés dans des poses expressives: tenant dans les mains des bombes artisanales faites de bouteilles remplies de l'essence, des fusils et des grenades. Une jeune femme tient un enfant dans ses bras. Les combattants sont entourés par les flammes symbolisant le feu mis au ghetto par les Allemands. Le monument est l'endroit central pour commémorer les héros et les victimes du ghetto de Varsovie. Il est l’endroit des  cérémonies officielles – c’est ici que les chefs d'Etat rendent l’hommage aux héros. C’est ici qu’en décembre 1970 le chancelier allemend Willy Brandt s’est agenouillé pour honorer les victimes et demander pardon pour les crimes commis par les Allemands durant la guerre.

Le monticule d’Anielewicz
À la fin de l'insurrection un nombre importants de combattants se cachaient dans le sous-sol de l'immeuble 13 rue Miła. L'abri a été découvert par les Allemands le 05.08.1943. 120 combattants, Anielewicz entre autres, ont refusé de se livrer aux mains des Allemands préférant une mort plus digne. Ils ont tous commis le suicide. Dans le lieu de ces événemenst se dresse un monticule mémorial. Puisque depuis la guerre ce lieu n’as pas été exhumé il est également une tombe collective de combattants.

Umschlagsplatz
Umschlagsplatz – une voie ferré inexistante, 4/6 rue Stawki. Avec la place approximative et les bâtiments environnants elle était l’endroit où entre 1942 et 1943 les Allemands organisaient la déportation des Juifs du ghetto de Varsovie au camp de Treblinka. À Umschlagsplatz les Juifs attendant la déportation passaient souvent des heures entières pour être ensuite sélectionnés et mis dans les conditions horribles dans des voitures des train. Au cours de la liquidation du ghetto de Varsovie on déportait vers les camps de mort autour de 5 000 à 6 000  Juifs par jour. Un seul transport  était composé d'environ 60 voitures, une centaine de personnes dans chacune. C‘est d’ici que le 05.08.1942  les Allemands ont déporté à Treblinka Dr. Janusz Korczak et environ 200 de ses orphelins. On estime qu’au total 300 000 Juifs ont été déportés de cet endroit aux camps de mort. On peut voir sur place la Statue Commémorative évoquant une voiture de train avec 400 noms juifs et polonais gravés dans ses intérieurs. Chaque nom rend hommage à des milliers de victimes du ghetto.

Les restes des murs du ghetto
Après la Guerre les murs du ghetto  ont été dévastés. Il en reste aujourd’hui trois petits fragments  auprès des cours des maisons 9/11 rue Waliców et dans les arrière-cours des immeubles voisines à 55 rue Sienna tout comme 62 rue Złota. Tous ces vestiges du ghetto ont été inscrits au registre national des monuments. Quelques fragments des murs et des briques simples conservés ont été transportés  à l'Institut Yad Vashem de Jérusalem et au Musée de l'Holocauste à Washington.

NOUS RECOMMANDONS

Auschwitz - voyage d'étude de 5 jours Auschwitz - voyage d'étude de 5 jours
5 jours/4 nuits: Cracovie - Kazimierz - Auschwitz-Birkenau
MEHR
Sur les traces de l’holocauste et de Janusz Korczak - voyage d'étude de 6 jours Sur les traces de l’holocauste et de Janusz Korczak - voyage d'étude de 6 jours
6 jours/5 nuits: Varsovie - Treblinka - Cracovie - Auschwitz-Birkenau
MEHR
Cracovie - voyage scolaire 2 Cracovie - voyage scolaire 2
Cracovie - Wieliczka - Auschwitz-Birkenau4 jours/ 3 nuits
MEHR
Auschwitz - voyage d'étude de 4 jours Auschwitz - voyage d'étude de 4 jours
4 jours/3 nuits: Auschwitz - Cracovie/Kazimierz - l'usine d'Oscar Schindler
MEHR