FR
Marco der Pole
ul. Sarego 22/3
31-047 Kraków, Polen
tel: +48 12 430 21 17
e-mail: office@marcoderpole.com.pl
Voyage d'études
pour les enseignants
en Pologne en 2021
Conseils pour
le voyage en Pologne
BLOG
Voyages à Auschwitz
Enfin, c’est le temps de vous passer des bonnes nouvelles...
Les frontières de la Pologne ont été déjà ouvertes aux citoyens de l'UE le 13.06.2020. À partir du 16.06.2020, les vols internationaux à destination de la Pologne sont à nouveau possibles. La Pologne et certains pays d'Europe centrale sont à votre disposition où le voyage est sûr et facilement accessible. Les normes sanitaires sont conformes à celles de l'Union européenne et sont strictement respectées. Veuillez trouver des informations détaillées et les dernières offres de voyage en cliquant sur ce texte.

Que visiter à Auschwitz-Birkenau ?

Ici vous trouverez la description de l'exposition principale du musée d'Auschwitz-Birkenau

 

Topographie du Musée

Le musée Auschwitz – Birkenau se compose de deux parties  « le camp – mère » ( all. Auschwitz I – Stammlager ) et l’autre, Auschwitz II –Birkenau. Les deux camps sont situés à une distance de 4 km et sont unis par le transport interne.

Le prix de la visite concerne les deux parties en même temps. À Auschwitz I – STAMMLAGER on retrouve l’exposition permanente du musée. C’est ici que les groupes de visiteurs sont accueillis, on distribue les écouteurs audio et on paie pour la visite guidée. Le bâtiment du musée comprend aussi les restaurants, les petits magasins et les points de vente de fleurs. Le musée dispose aussi d’un grand parking.

La visite commence par l’exposition permanente dans le premier bâtiment et continue jusqu’à Auschwitz II. Le moyen de transport entre les deux endroits est le bus gratuit partant toujours du parking face au bâtiment du Lieu de la Mémoire.

Auschwitz I - Stammlager

Auschwitz I Stammlager – un camp de concentration ouvert en 1940 était conçu au début comme le camp pour les prisonniers politiques polonais. Sur le terrain on retrouve les premières chambres à gaz, le premier four crématoire, le mitard et le mur d'exécutions. L’exposition permanente présente les documents du camp et introduit dans la structure et le contexte historique des lieux. Elle présente la vie quotidienne des détenus, les étapes de l’extermination ainsi que les objets appartenant aux victimes, retrouvés après la libération.

Dans le bloc numéro 11 retenu à l’état brut de l'époque, ancienne garde à vue du camp, on retrouve la cellule ou on affamait les victimes. C’est le lieu du martyre du père Maksymilian Kolbe. Dans la cour du bloc 11 on trouve le mur d’exécution ou les nazis exterminaient les prisonniers par balle. Dans cette partie du camp on peut voir une seule chambre à gaz et le four crématoire parvenus jusqu’à nos temps.

À voir aussi sur le terrain les expositions nationales et celle de « Shoah » entre autre présentée par l’Institut de Yad Vashem de Jerusalem.

Pour cette visite réservez environ 2 h.

Auschwitz II Birkenau

Installé à peu près 4 km de Auschwitz I Stammalger sur le terrain du petit village Brzezinka ( all. Birkenau ) dépaysé dont il prend son nom. Plus spacieux de cinquante fois que le premier camp il occupait 140 hectares.  Le camp était le lieu d’exploitation par le travail et d’extermination en même temps. C’est ici qu’avait lieu une extermination massive des Juifs à laquelle on associe le nom « Auschwitz ».

Au sein du camp il y avait la rampe des morts – une voie ferrée où on sélectionnait des nouveaux arrivants. Un peu plus loin, de deux cotés de la rampe les nazis ont construit deux géantes chambres à gaz et des fours crématoires adaptant ainsi Birkenau à une extermination massive. Juste avant l’arrivée de l’Armée Rouge ils les ont détruits. Leur ruines ont été gardées pour la mémoire.

De deux cotés de la rampe on peut voir aussi des baraques habitées autrefois par les prisonniers. Il faut mentionner aussi la sélection par le sex et le status par rapport à l’habitat – les prisonniers étaient installés dans les sous-camps d’hommes, de femmes ou bien familiaux  (pour les Juifs de Theresienstadt). Il y avait aussi le camp des Romes, l’hôpital, le stocks pour les objets de réquisition appelé « Canada » et le camp des Juives hongroises « Mexique ». Tous ces districts étaient séparés par le fil barbelé sous tension. Leur structure a été gardée.

Pour avoir une idée du terrain et de la topographie du camp il faut monter le mirador tourelle au-dessus du portail d’entrée. C’est un endroit juste pour le début de la visite.

Le trajet de la visite mène du mirador à travers les baraques – lazarets à droite, par le camp des femmes à gauche plus loin jusqu’aux vestiges des chambres à gaz numéro 2 -3 et au Mémorial aux Victimes.

Pour la visite de cette partie du camp il faut réserver environ 1,5 h. La visite prolongée prévoit en plus: l’exposition dans les douches soit-disant « Sauna » illustrant la procédure de réception de nouveaux prisonniers, le « Canada » - zone du stockage des objets réquisitionnés, les ruines des chambres à gaz, les fours crématoires numéro 4-5, les fosses communes, le camp des Romes et le « Mexique ». Celle-ci demande 3 h environ.

Pour voir des exemples de programmes de voyages d'étude et de séjours scolaires au musée d'Auschwitz - cliquez ici.