FR
Marco der Pole
ul. Sarego 22/3
31-047 Kraków, Polen
tel: +48 12 430 21 17
e-mail: office@marcoderpole.com.pl
Voyage d'études
pour les enseignants
en Pologne en 2020
Conseils pour
le voyage en Pologne
Visite Cracovie

Lexique de Cracovie

Cracovie est une ville où les légendes s'entremêlent à la réalité. Nous vous présentons ci-dessous un petit dictionnaire qui vous traduira l'ambiance et les traits spécifiques de notre ville...

ADAŚ – C'est le nom famillier d'un monument à Adam Mickiewicz sur la Place du Marché qui a 10 m de hauteur. Créé en 1898, il a été démoli par des hitlériens qui occupaient la ville. Après la guerre, il a été reconstruit à l'aide des éléments qui ont été retrouvés à la ferraille à Hambourg.
On organise beaucoup de cérémonies, de manifestations et de happenings au pied du monument à Adam Mickiewicz. Beaucoup de gens se donnent le rendez-vous avec leurs amis à côté de ce point tres important sur la carte de Cracovie.

BAJGLE ou PRECLE ou OBWARZANKI – Bretzel, une pâtisserie salée qu'on vend dans la rue. Il coûte 2 zl.  Il y a des bretzels salés, piquants, au sésame ou au pavot. Beaucoup de Cracoviens - y compris des étudiants qui n'ont pas beaucoup d'argent – traitent des bretzels comme un repas complet. Il y a aussi ceux qui en mangent comme une sorte de hors d'œuvre dans la rue en divisant son repas avec des pigeons.

CZAKRAM WAWELSKI – Quand Cracovie était la capitale, le pays se développait rapidement et ses habitants vivaient  dans le bonheur. On disait que c'était grâce au chakra qui se serait trouvé à Wawel. Selon la philosophie indoue, dans le monde entier on distingue sept chakras (centres énergétiques) possédant un pouvoir extraordinaire: à Delhi, Mecque, Delft, Jérusalem, Rome, Velehrad et Cracovie.  
Chacun peut sentir des effets que la bonne énergie de la pierre produit sur l'homme, il suffit être debout dans l'angle nord de la cour intérieure du château pour se purifier des mauvaises forces. Cet endroit émet aussi une bonne radiation qui permet aux gens de lutter contre diverses maladies. Les scientifiques ont prouvé qu'il y a un très fort champ magnétique à Wawel, le reste dépend de la croyance qui ne manque pas aux cracoviens ainsi qu'aux touristes.  
La pierre sainte protège Wawel et toute la ville de Cracovie. Peut-être est-ce ce "genius loci", qui forme depuis mille ans la culture de la ville.

CENTUŚgrippe-sou, une épithète plaisante et commune concernant l'avarice prétendue des cracoviens. Le terme „Centuś” a été créé pendant la période des partages. Cracovie a été annexée par l'Autriche où, entre les années 1857 – 1892, les petites pièces d'argent étaient appelées « krajcar ». Les cracoviens l'appelaient à leur tour « cent ». C'étaient des années difficiles des crises et les habitants de la ville devaient compter scrupuleusement leur argent...

DAMA Z GRONOSTAJEM (Dama z łasiczką) - La Dame à l'hermine, La Dame à la belette – tableau de Léonard de Vinci, créé entre 1483-90. Le portrait se trouve au musée des Princes Czartoryski à Cracovie et il est l'une des plus précieuses œuvres aux musées polonais et la seule de  Léonard de Vinci en Pologne. De cette manière, Cécile Gallerani, amante du prince Ludovico Sforza, est l'une des plus connues femmes de Cracovie.

 

GOŁĘBIE –  pigeons – Pourquoi y a-t-il si beaucoup de pigeons à Cracovie? Selon une légende, ce sont des chevaliers enchantés qui en tant que pigeons surveillent Cracovie et garantissent la sécurité de la ville. Au cas d'un danger, il se transformeraient et sauveraient la ville. On voit partout ces chevaliers enchantés; bien que les pigeons irritent les Cracoviens, il est difficile d'imaginer notre ville sans eux.

HEJNAŁ MARIACKI – Toutes les heures, il est joué par un trompettiste du haut de la tour de l'église Notre-Dame en direction de quatre points cardinaux: pour la première fois, le hejnał est joué en direction de Wawel, pour le rois, pour la deuxième fois, il est effectué en direction de l'hôtel de ville, pour le maire, pour la troisième fois, il est joué en direction de la barbacane pour les invités  et finalement pour la dernière fois, il retentit pour les commerçants. Pour atteindre le sommet de la tour, le trompettiste doit monter 239 marches, il le fait en 2 minutes et demie environ. A midi, le hejnał est transmis par le Premier Programme de la Radio Polonaise. La mélodie du hejnał s'arrête brusquement à un moment donné. Selon la tradition, lors de l'attaque des Tatars dans la première moitié du XIIIe siècle, quand l'ennemi approchait de Cracovie, le gardien de la ville a commencé à jouer cette mélodie pour donner l'alarme. Toutefois, il n'a pas eu le temps de finir, car une flèche tatare lui a perforé la gorge. Cependant, en raison de l'alerte rapide, les habitants ont réussi à défendre la ville.

IŚĆ NA POLE
Aller dans le champ – expression fixée qui signifie dans le dialecte typique pour Cracovie sortir de chez soi. Toute la Pologne, par contre, dans le même contexte dit qu'elle va dans la cour. En plus de cette expression, une manière fréquente consistant à ajouter une particule "-no" et "-że" aux verbes ainsi que l'accent sur la dernière syllabe des mots, tout cela nous distingue quand nous allons dans d'autres villes de notre pays.

JUWENALIA – Cracovie fête ses étudiants - Au début de mai, les étudiants - et il y en a plus de 160.000 – prennent le pouvoir en ville. On commence une «fête de la jeunesse", le maire transmet aux élèves les clés de la ville. On organise plusieurs manifestations culturelles et divertissements, Cracovie vit une autre vie pendant ses journées, plus est possible que dans les jours ordinaires. Dans les rues, on voit des milliers de jeunes déguisés, souvent ils boivent de l'alcool, ce qui est toléré en ces jours. Mais tout se passe en sécurité, car les autorités municipales, les organisations universitaires et étudiants eux-mêmes y veillent soigneusement.

KOPCEtertres – Les quatre tertres de Cracovie font partie de notre paysage, ils offrent une vue magnifique sur la ville. Deux d'entre eux, ceux de Krak et de Wanda, sont les plus anciens. Peut-être ont-ils même 1700 ans et ils étaient des lieux de culte païen. Le troisième tertre a été créé par le peuple de Cracovie en 1820 en hommage à Tadeusz Kosciuszko, un héros national polonais, dirigeant de l'insurrection contre la Russie en 1794. Du sommet du tertre dédié à Kosciuszko, il y a une très belle vue sur le château de Wawel et la Vistule. Pour les habitants de la ville, ce tumulus est le lieu préféré des promenades pendant le weekend. Au pied du tertre, il y a aussi un siège de la radio national RMF FM. Le tertre dédié à Piłsudski est le plus jeune. Effectué en 1936, il commémore le fameux maréchal de  Pologne.

KWIACIARKIFleuristes – elles sont probablement depuis toujours sur la Place du Marché de Cracovie. Elles prennent soin de "Adas". Le 24 décembre, le jour de son patron, elles mettent des fleurs fraîches au pied de la statue représentant ce fameux poète polonais.

LAJKONIK – un personnage légendaire représenté en tant que cavalier barbu en costume oriental à un cheval artificielle. Il a un chapeau pointu et une masse d'arme à la main. Pendant une autre invasion tatare, les flotteurs locaux de Zwierzyniec ont sauvé la ville. Selon la tradition, les flotteurs ont tué les Tatars qui dormaient au bord de la Vistule. Vêtus de leurs costumes, ils sont entrés en ville, pour leur plaisir, assis à des chevaux en bois. Pour commémorer cet événement, Lajkonik en compagnie des musiciens et des flotteurs vêtus de costumes cracoviens et tatars traversent la route traditionnelle conduisant du quartier Zwierzyniec sur la Place du Marché. Ils sont suivis par une foule de touristes et d'habitants. La fête a lieu chaque année le premier jeudi après la fête de Corpus Christi.
Lajkonik est l'un des symboles de notre ville. Vous pouvez en acheter des figurines dans nombreuses boutiques de souvenirs.

PIŁKA NOŻNA - FOOTBALL - A Cracovie, il y a de nombreux clubs de football, dont  Cracovia (créé en 1906), Hutnik  Kraków (créé en 1950), et Wisła Kraków (créé en1906) sont les plus importants. Les supporteurs de ces équipes - et c'est un euphémisme - ne s'aiment pas entre eux. Toutes les équipes luttent, avec des succès différents, pour les récompenses sportives et elles représentent Cracovie sur la carte du football du pays. L'équipe Wisła  Kraków était championne de Pologne en 2001, 2003, 2004, 2005, 2008 et 2009, et depuis longtemps, elle est en tête de la Ligue polonaise. Hutnik et Cracovia, par contre, jouent dans le championnat polonais avec des effets différents , Cracovia joue en Ekstraklasa (le nom officiel de la première division polonaise de football) et Hutnik est en troisième division.

RYNEK – La Place du Marché – La Place du Marché est la plus grande place médiévale en Europe, les habitants s'en enorgueillissent. Elle est carrée, les côtés ont un peu plus de 200 mètres, ce qui nous donne plus de 40.000 mètres carrés de superficie. Elle est ornée de l'église Notre-Dame, de la Halle aux Draps, de la tour de l'Hôtel de Ville, de l'église Saint-Adalbert et de plus de 40 immeubles, dont la plupart a une origine médiévale. Le monument à Adam Mickiewicz, les fleuristes, la bouche d'incendie portant le nom de Badylak, la grande tirelire Skarbonka, quelques plaques commémoratives et la sculpture représentant Eros, c'est-à-dire la fameuse « tête », constituent aussi des parties intégrantes de la Place du Marché.

SMOK WAWELSKILe dragon de Wawel - Il était une fois un dragon qui vivait dans une grotte au pied de la colline Wawel, le peuple de Cracovie ne l'aimait pas trop, car, une fois par semaine, il mangeait leur bétail. Si les habitants ne lui apportait pas une vache, il mangeait des gens, surtout des filles. Le prince Krak a promis une récompense pour la personne qui vaincrait le dragon. Pourtant, chacun qui essayait de le tuer était brûlait. Finalement, le cordonnier Dratewka a inventé un truc: il a donné au dragon un mouton farci de soufre. Après avoir mangé le mouton, le dragon a senti si mal à la gorge, qu'il a bu la moitié de la Vistule et il a éclaté au grand plaisir des habitants de la ville.
Il y a la possibilité de visiter la grotte du dragon. Elle est surveillé par une sculpture qui représente  un dragon à plusieurs têtes crachant du feu toutes les trois minutes, c'est pourquoi il est appelé aussi "le plus grand briquet polonais." A l'entrée de la cathédrale, par contre, vous pourrez voir les os supposés du dragon accrochés aux chaînes dont nous vérifions attentivement l'état, car une autre légende dit que quand les os tomberont par terre, il y aura la fin du monde...

STOLICACapitale – Aucun habitant de notre ville ne met en doute que Cracovie soit la capitale spirituelle de la Pologne. Ceci n'est pas si clair pour les habitants de Varsovie vue que la capitale concourt informellement avec notre ville. Et même si l'animosité n'est pas si grande que l'on montre parfois, certains la prennent au sérieux et ils sont capables d'énumérer des avantages de Cracovie et des défauts de Varsovie. Ce sont surtout ceux qui ont raté « leur train à Varsovie »", cette expression figée veut dire qu'ils n'ont pas fait carrière à Varsovie.

SZOPKICrèches - En Décembre, il y a un marché de Noël sur la Place du Marché et on a l'occasion à participer au fameux concours de crèches. Elles sont effectuées de carton très coloré; pleines de motifs décoratifs, elles présentent la scène de la crèche, naissance de Jésus, en montrant, en réalité, la splendeur de la ville de Cracovie. Les crèches mettent en relief la beauté de l'architecture de Cracovie. Vous pourrez y distinguer alors des éléments de l'Église Notre-Dame, de la Porte Saint-Florian, du château de Wawel, de la Barbacane. Parmi les héros de la scène de nativité, on apercevra souvent des personnages liés à l'histoire polonaise, par exemple, le Pape Jean-Paul II. Le concours des crèches a lieu le premier dimanche de Décembre. Plusieurs amateurs et professionnels y prennent part. Les crèches sont toujours très colorées, elles peuvent atteindre même deux mètres de hauteur. On a la possibilité de les voir pendant toute l'année au Musée historique de Cracovie sur la Place du Marché.
 
UCZTA U WIERZYNKADîner chez Wierzynek - En 1364, le roi Casimir le Grand a invité à Cracovie des grands de ce monde pour discuter avec eux des détails de la croisade contre les Turcs. L'empereur allemand est arrivé au congrès. Le roi de Bohême Charles IV de Luxembourg, roi de Hongrie Louis le Grand, roi de Danemark Valdemar IV, roi de Chypre Pierre, et beaucoup de princes ont décidé de prendre part à cet événement. Le congrès a montré la puissance et la richesse du Royaume de Pologne et il a trouvé un grand retentissement en Europe. Casimir a somptueusement reçu ses invités, entre autres, grâce au dîner organisé par Nicolas Wierzynek,  bourgeois de Cracovie.
Le dîner aurait duré 21 jours. Le roi Casimir, content de générosité de son sujet, et surtout de l'excellente impression que ses invités ont eue, a donné à Wierzynek le privilège de recevoir chez lui des hôtes royaux. C'était alors le début de la tradition du restaurant Wierzynek.

WIANKICouronnes de fleurs - C'est une ancienne tradition slave associée à la nuit la plus courte de l'année (23-24 Juin). Les jeunes filles faisaient alors des couronnes de fleurs, elles installaient au milieu une bougie allumée et elles les jetaient dans l'eau de la Vistule. Ce rituel constituait un présage; en analysant le comportement de la couronne sur l'eau, on prévoyait si la fille se marierait au cours de l'année. Aujourd'hui, les couronnes de fleurs sont une fête cyclique organisée chaque année sur les rives de la Vistule au pied de la colline Wawel à Debniki. Depuis l'an 1992, on organise pour cette occasion des concerts en plain air, des spectacles sur l'eau, un concours de couronnes de fleurs, des feux d'artifice et d'autres attractions.  

WANDA – Wanda est une légendaire héroïne polonaise. Puisqu'elle était la fille de Krak, après sa mort, elle a pris le pouvoir à Cracovie. Elle était très belle et intelligente, il n'est pas étonnant donc que plusieurs candidats voulaient l'épouser. Rydygier, prince allemand, est venu à Cracovie pour ce but,  Wanda, cependant, ne lui a pas accordé sa main. Offensé, le prince avec son armée a envahi les terres polonaises, mais l'armée polonaise conduite par Wanda a réussi à repousser l'attaque. Pourtant, elle était sûre que Rydygier n'aurait pas renoncé à sa vengeance personnelle jusqu'au moment de sa mort. En ne voulant pas exposer alors son peuple aux attaques de son ennemi, elle a choisi la mort dans la Vistule.

ŻYWA SZOPKACrèche de Noël vivante – Comme le conseillait Saint François d'Assise, on peut voir une crèche vivante à Noël dans la rue Franciszkanska. Selon la tradition, les animaux sont venus aussi pour adorer l'Enfant Jésus, c'est pourquoi la crèche à Cracovie est plaine de vrais animaux: chèvres, moutons, poneys, ânes et lamas. De surcroît, les frères franciscains et les étudiantes de l'école des Sœurs de la Présentation jouent en plain air la scène de la crèche et ils chantent des cantiques de Noël.

 

Pour voir des exemples de programmes de voyages à Cracovie - cliquez ici.